Powered by
X-Recherche

Fiche Analyse : CATECHOLAMINES
Valeurs de référence PLASMA (Méthode chromatographique): couché :
Adrénaline : 58 - 76 pg/mL
Noradrénaline : 191 - 225 pg/mL
Dopamine : 50 -100 pg/mL

CATECHOLAMINES Urines de 24 h (Méthode chromatographique)
HOMMES ET FEMMES
Adrénaline : < 20 µg/24h
Noradrénaline : 8 - 100 µg/24h
Dopamine : < 500 µg/24h
Unités du laboratoire Plasma : pg/mL

Urines : µg/24h
Délai de réponse Plasma : 3 J

Urines : 7 J
Type de tube à utiliser Plasma :1 tube hépariné sur glace à envoyer inmédiatement au laboratoire, prélèvement à jeun entre 8h et 9h du matin après un repos de 30' en position couchée.

Urines : A (Urines acides de 24h)
Tarification (Nbre de B) 1400 B
Définition - physiologie Les catécholamines ont comme précurseur la tyrosine. Cet acide aminé, abondant dans le plasma et les tissus, subit une hydroxylation formant ainsi le noyau "catéchol" de la DOPA. La décarboxylation de cette molécule donne naissance à la première des catécholamines: LA DOPAMINE. L'hydroxylation de la dopamine fournit la NORADRENALINE. Cette dernière, après méthylation, produit l'ADRENALINE. Les catécholamines sont synthétisées au niveau des cellules chromaffines. Les principaux sites de synthèses - Les médullosurrénales, pour l'adrénaline, - les neurones adrénergiques des fibres postganglionnaires sympathiques, pour la noradrénaline. - le système nerveux central, pour la dopamine.
Prélèvement - Propriétés de l'échantillon L'analyse est réalisée sur plasma (héparine ou EDTA). La séparation du plasma doit être réalisée directement après le prélèvement. L'échantillon est conservé à -20° C. Les conditions de prélèvement doivent être rigoureuses: patient couché, éviter tout stress. Certaines méthodes de dosage n'éliminent pas les interférences avec le thé et le café. L'analyse est également réalisée sur urines de 24 heures prélevées sur acide.
Intérêt clinique - Interprétation des résultats Le diagnostic d'une tumeur des tissus neurochromaffines (phéochromocytomes, paragangliomes, neuroblastomes) repose sur la mise en évidence d'une augmentation des catécholamines ou de leurs métabolites dans le sang et/ou dans l'urine. L'interprétation des dosages plasmatiques est délicate car le stress peut induire une sécrétion transitoire au moment du prélèvement. La mesure de l'excrétion cumulée dans les urines de 24 h est donc préférable.

Retour analyses