Powered by
X-Recherche

Fiche Analyse : EXPECTORATIONS
Valeurs de référence Dans tous les cas d'infections broncho-pulmonaires et si le prélèvement est de bonne qualité (voir classification): Absence de Streptococcus pneumoniae, d'Haemophilus influenzae, de Staphylococcus aureus, de Moraxella catarrhalis et de Klebsiella pneumoniae.
Absence de bacilles gram négatif et de Pseudomonas aeruginosa dans les infections nosocomiales, les surinfections bronchiques et la muciviscidose.
Absence de Burkholderia cepacia dans la mucoviscidose.
Remarque : cette classification qui présente un caractère arbitraire reste toutefois utile pour l'interprétation
Définition - physiologie
La flore commensale du tactus respiratoire inférieur est constituée de Streptocoques β hémolytiques, de Streptocoques pneumoniae, de Staphylocoques aureus et de Staphylocoques coagulase négative, de Neisseriae, Haemophilus, Moraxella, Corynebacterium, Stomatococcus, entérobactéries, Lactobacillus, Mycoplasma...., d'anaérobies, de candidas. Au-delà des cordes vocales, l'épithélium trachéo-bronchique et alvéolaire normal est stérile. Sauf en cas d'intubation. Nombre de ces germes commensaux, pourront, dans des circonstances particulières, être responsables d'infections broncho-pulmonaires.
Prélèvement - Propriétés de l'échantillon Recueil le matin au réveil après avoir rincé abondamment la bouche avec de l'eau. Obtenir, après un effort de toux, une expectoration profonde et non salivaire. Acheminer au laboratoire dans les 2 heures à température ambiante. a défaut, conserver maximum 24 heures à 4°C.
Intérêt clinique - Interprétation des résultats La grande difficulté pour l'interprétation des résultats d'une expectoration réside dans le fait que la plupart des germes incriminés dans les infections broncho-pulmonaires se trouvent à l'état commensal ou colonisant dans les voies respiratoires inférieures ou supérieures. La qualité du résultat dépendra de la qualité du prélèvement. Celui-ci devra être le moins possible contaminé par la salive. On évalue la qualité du prélèvement à l'examen direct d'après le nombre de cellules épithéliales et de globules blancs et on les divise en 6 classes


Classe Cellules épith Leucocytes Conclusion
1 > 25 < 10 Prélèvement salivaire
2 > 25 10-25 Prélèvement salivaire
3 > 25 > 25 réaction inflammatoire mais forte contamination salivaire
4 10-25 > 25 réaction inflammatoire mais forte contamination salivaire
5 < 10 > 25 Prélèvement de bonne qualité
6 < 25 < 25 Pas d'interprétation possible sauf pour les immunodéprimés


Les prélèvements de la classe 1, 2 et 3 sont inexploitables.
Ceux de la classe 5 sont très bons.
Pour les autres classes, l'interprétation dépendra des résultats de l'examen direct, du type et de la quantité de germes, de la pureté de la culture...

Retour analyses