Powered by
X-Recherche

Fiche Analyse : SYSTEME MAJEUR D'HISTOCOMPATIBILITE HLA
Délai de réponse 7 J
Type de tube à utiliser 2 tubes EDTA.
Ne pas prélever le vendredi ni le samedi ou la veille d'un jour férié
Tarification (Nbre de B) 75 € à charge du patient
Définition - physiologie A la surface de toutes les cellules nucléées de l'organisme se trouvent des alloantigènes appelés antigènes d'histocompatibilité responsables du rejet des allogreffes. L'expression de ces antigènes est sous le contrôle de gènes codominants présentant un polymorphisme très important. Les antigènes d'histocompatibilité, appelés HLA chez l'homme, sont actuellement classés en 2 groupes. Les macromolécules de classe I ou HLA-A, HLA-B, HLA-C servent de cibles aux cellules cytotoxiques et aux anticorps. Les antigènes de la classe II essentiellement HLA-DR, participent à l'activation des lymphocytes T et donc à l'induction de la réponse immunitaire. Les deux classes d'antigènes sont également impliquées dans la discrimination entre le "soi" et le "non-soi".
Prélèvement - Propriétés de l'échantillon 2 tubes EDTA. Ne pas prélever le vendredi ni le samedi ou la veille d'un jour férié
Intérêt clinique - Interprétation des résultats L'intérêt principal de la détermination des antigènes du complexe majeur d'histocompatibilité se situe dans le cadre général de l'immunologie des greffes. Des progrès importants ont été réalisés dans la définition génétique de la susceptibilité à certaines maladies par l'étude du système HLA. A titre d'exemple, notons qu'une corrélation significative a été mise en évidence entre : - HLA - B27 et - spondylarthrite ankylosante - syndrome de Reiter - rhumatisme psoriasique - HLA - DW2 et sclérose en plaques - HLA - B13 et psoriasis - HLA – DRW3 et diabète juvénile, thyroïdite de Hashimoto, syndrome de Sjögren.

Retour analyses