Powered by
X-Recherche

Fiche Analyse : OESTRIOL LIBRE
Valeurs de référence
20 - 25 sem 1.2 - 4 ng/mL
 26 - 30 sem 2.5 - 6.5 ng/mL  
30 - 33 sem 3.5 - 10.0 ng/mL  
 33 - 36 sem 6.0 - 14 ng/mL  
36 - 40 sem 8.0 - 16.0 ng/mL  

Unités du laboratoire ng/mL
Délai de réponse 3 J
Type de tube à utiliser S
Tarification (Nbre de B) 400 B
Définition - physiologie L'oestriol est synthétisé en quantité réduite par l'ovaire au départ de l'oestradiol. Chez la femme enceinte, l'oestriol, devient au cours des mois, l’œstrogène le plus important. Sa synthèse se fait au niveau placentaire. Le placenta n'est pas capable d'exécuter la suite complète des étapes réactionnelles conduisant à la synthèse d'oestriol, il a recours aux précurseurs ( DHEA sulfate, testostérone, androstérone, ...) d'origine fœtale ou maternelle. Le précurseur, quantitativement le plus important pour la synthèse placentaire d'oestriol, est le sulfate de DHEA, produit par la surrénale du fœtus. Il existe donc une interdépendance entre le fœtus et le placenta pour aboutir à la production d'oestriol. Le dosage de l'oestriol permet l'évaluation du statut de l'unité foeto-placentaire.
Prélèvement - Propriétés de l'échantillon Le dosage est réalisé sur sérum.
Intérêt clinique - Interprétation des résultats L’évolution du taux d’oestriol est lié à l’état de l’unité foeto-placentaire. Une chute des taux d’oestriol sur des prélèvements successifs suggère une détresse fœtale. Malheureusement, la sensibilité et la spécificité du test sont faibles pour prédire une détresse fœtale. C’est pourquoi on abandonne peu à peu ce dosage dans cette indication. Par contre, le dosage d’oestriol libre en combinaison avec les dosages d’HCG et d’α-foetoprotéine (AFP), au cours du second trimestre de grossesse (entre 15 et 20 semaines), permettent de déterminer un risque de syndrome de Down chez le fœtus.

Retour analyses