Powered by
X-Recherche

Fiche Analyse : EXAMEN MICROBIOLOGIQUE DES SELLES
Valeurs de référence Parasites : Négatif avant et après enrichissement
Culture aérobie négative pour :
- Salmonella, Shigella, Yersinia enterolytica,Campylobacter,
- Escherichia coli entéropathogène (enfants de moins de2 ans)

Dans le cas de demande ciblée et justifiée, c’est à dire uniquement sur selles liquides et après antibiothérapie : Absence de Clostridium difficile (Toxine et culture)
Recherche négative pour Rotavirus, Adenovirus, et Parvovirus (enfants de moins de 2 ans uniquement).
La recherche de Vibrio spp, Escherichia coli O157H7 et Aeromonas spp est réalisée lorsqu’une demande explicite est formulée.

Définition - physiologie La flore fécale normale est une flore mixte renfermant 109 à 1011 germes /gr. de selles.
De cette abondante flore mixte, les espèces aérobies (Entérobactéries, Streptocoques du groupe D, Lactobacilles, Levures, …) ne représentent que 1%. 99% sont des bacilles Gram négatifs anaérobies.
En dehors de tout syndrome diarrhéique, on peut mettre en évidence un portage transitoire ou permanent de micro-organismes pathogènes ou potentiellement pathogènes (Salmonella, Staphylococcus aureus, Clostridium difficile, Candida albicans).
Prélèvement - Propriétés de l'échantillon Coproculture classique et recherche parasites (à l’exception des oxyures) : Mettre une petite quantité de selles dans un récipient propre et sec. Le prélèvement doit arriver dans l’heure au laboratoire. A défaut, il doit être conservé maximum 24 heures au frigo (sauf si une recherche spécifique de Shigella ou de Parasites est demandée . Il doit dans ce cas rester à température ambiante). Pour la recherche d’oeufs d’oxyures : La méthode du scotch-test anal (ou test de Graham), indépendamment de l’échantillon de selles, est recommandée . Le scotch doit être appliqué sur la marge anale. Le test doit se faire le matin, avant l’émission des selles et avant toute toilette locale. Pour la recherche de sang occulte (« Test de gaïac ») : Proscrire du régime alimentaire du patient viande, charcuterie, chou blanc, épinards et toute source de vitamine C (jus de fruits, artichauts, radis, concombres,…) pendant 3 à 4 jours avant le prélèvement des selles.
Intérêt clinique - Interprétation des résultats L’intérêt d’une coproculture et d’une recherche des parasites dans les selles réside essentiellement dans la recherche de l’étiologie infectieuse d’un syndrome diarrhéique Plus exceptionnellement, la recherche des bactéries entéro-invasives (Escherichia coli EIEC) ou entéro-toxinogènes (Eschericia coli ETEC, EPEC ou EHEC) impliquées dans la «diarrhée du voyageur». Les subdivisions physiopathologiques des diarrhées n’étant pas mutuellement exclusives, la mise en évidence d’un agent infectieux n’écarte pas nécessairement d’autres causes du syndrome diarrhéique. Inversement, l’absence d’un agent infectieux à l’analyse des selles n’élimine pas totalement l’origine infectieuse de la diarrhée.

Retour analyses