Powered by
X-Recherche

Fiche Analyse : TPHA (Treponema Pallidum Haemagglutination Test) - TPPA (Treponema Pallidum Particle Agglutination Test)
Valeurs de référence Les titres sont généralement considérés comme significatifs à partir de 1/80 (voir aussi les références données par le laboratoire).
Type de tube à utiliser S ou LCR
Tarification (Nbre de B) 250 B
Définition - physiologie Le TPHA et le TPPA sont des tests tréponémiques d’agglutination. Ils mettent le sérum du patient en présence d’érythrocytes sensibilisés par des antigènes de Treponama pallidum (TPHA) ou de particules de gélatine également sensibilisées par Treponema Pallidum (TPPA).
La présence d’anticorps antitréponémiques est visualisée par l’agglutination des globules rouges ou des particules de gélatine.
Prélèvement - Propriétés de l'échantillon L'analyse est réalisée sur sérum, ou sur liquide céphalo-rachidien, l'hémolyse invalide le test.
Intérêt clinique - Interprétation des résultats Le TPHA est un test qui, comme le FTA et contrairement au VDRL, met en évidence une réponse immunitaire “spécifique” vis-à-vis de Treponema pallidum. La réponse immunitaire mesurée par le TPHA suit une courbe proche de celle révélée par le FTA (voir ce test).
L’intérêt de ces tests est de confirmer ou d’infirmer l’infection syphilitique en cas de VDRLpositif.
La sensibilité du TPHA lors de l’infection primaire est de l’ordre de 64 à 87 %. De faux résultats positifs s’observent chez certains patients atteints de maladies à composantes auto-immunitaires, et lors de certaines pathologies infectieuses (Borréliose, lèpre, gingivite, mononucléose infectieuse) ou chez le patient âgé et la femme enceinte.
Par ailleurs, les tests tréponémiques détectent également les anticorps dirigés contre les tréponèmes responsables de tréponématoses non vénériennes acquises par les patients
ayant vécu en régions endémiques (Afrique, Amérique centrale et du Sud).
Des tests tréponémiques positifs peuvent donc être le reflet d’un contact ancien avec ces germes chez des patients concernés.

La recherche des anticorps tréponémiques dans le LCR peut aider au diagnostic de neurosyphilis.
Les anticorps doivent être dosés quantitativement par TPHA ou FTA en même temps que l’albumine et les IgG dans le LCR et un sérum prélevé simultanément, de façon à établir l’index des anticorps tréponémiques et démontrer s’il y a une production intrathécale ou non. La sensibilité de cette recherche varie selon les études entre 62 et 95 %.

Retour analyses