Loading...
Dermatophytes

Technique de prélèvements : dermatophytes

Le mode de prélèvement varie selon la localisation de la lésion et l’étiologie possible :
PEAU
1. Squames cutanées sèches : Obtenir une bonne pincée de squames en raclant le pourtour des lésions au moyen d’un vaccinostyle ou d’un scalpel. Ces squames seront recueillies dans une boîte de pétri ou entre deux lames porte-objets maintenues après recueil par du papier adhésif.
2. Lésions cutanées humides (intertrigo par exemple) : Racler les lésions au moyen d’un écouvillon SANS MILIEU DE TRANSPORT.
N.B. : Aucun antifongique ne doit être appliqué sur les lésions les trois à quatre jours précédant le prélèvement. Le traitement peut en effet interférer avec la croissance ; l’examen direct peut toutefois rester positif.

CHEVEUX – POILS  
– Prélever des cheveux malades (cassés ou contournés) au moyen d’une pince à épiler.
– Recueillir une dizaine de cheveux.
– Les placer dans une boîte de pétri ou entre deux lames porte-objets.

ONGLES
– En cas d’onyxis (il s’agit le plus souvent de périonyxis), exprimer le pus par pression et recueillir sur un écouvillon sans milieu de transport.
– En cas d’onychomycose, essayer d’obtenir le plus de matériel possible, soit en raclant la partie malade au moyen d’un bistouri ou d’un vaccinostyle, soit en coupant des fragments d’ongles. Recueillir en boîte de pétri.
NB : Le diagnostic des onychomycoses est amélioré par examen anatomopathologique des fragments unguéaux non fixés.