Loading...
Epreuves fonctionnelles

Epreuves fonctionnelles

Test oral de tolérance au glucose


Rappel : Le test de tolérance au glucose est l’étude des variations de la glycémie après charge glucosée orale ; il est surtout indiqué pour le dépistage précoce du diabète sucré et pour l’analyse des hypoglycémies fonctionnelles.
Ce test est déconseillé chez les patients diabétiques connus.
Réalisation :
Le patient doit être à jeun depuis au moins 8 à 12 heures.
Après le premier prélèvement, faire absorber 75 g de glucose pour un adulte.
Chez l’enfant, la dose de glucose est de 1,75 g/kg avec un maximum de 75 g.
L’absorption de la solution glucosée doit se faire en moins de 5 minutes.

Les prélèvements de sang (1 tube fluorure-oxalate pour le glucose, 1 tube sec. pour l’insuline et/ou le c-peptide) auront lieu :
avant l’ingestion : temps 0’
puis toutes les 30′ pendant 2 h ou plus.
Pour le dépistage chez la femme enceinte :
faire absorber 75 g de glucose, prélever aux temps 0′, 60′ et 120′
Précautions recommandées : 
1. Le patient devra ingérer au moins 150 gr d’hydrates de carbone par jour durant les trois jours précédant le test, et maintenir une activité physique normale.
2. Le jour du test :
– le patient doit être à jeun depuis au moins 8 à 12 heures et si possible ne pas avoir pris de médicaments.
– pendant toute la durée du test, le patient doit rester au repos, de préférence assis, et ne peut ni fumer ni manger.


Test oral de tolérance au lactose 


Rappel : L’intolérance au lactose, par manque de lactase, est en premier lieu constatée cliniquement par l’apparition de crampes intestinales, de formations de gaz et de diarrhée, après l’ingestion de lait.
Réalisation :
– Dissoudre 50gr de lactose dans 250 mL d’eau
– Prise de sang à 0’ (tube fluoro-oxalate)
– Le patient prend les 50gr de lactose per os
– Prise de sang à 30’, 45’, 60’, 90’ (tube fluorure-ox : dosage du glucose).
Précautions : En cas d’insuffisance en lactase, on peut également constater durant le test les symptômes cliniques de l’intolérance au lactose décrits plus haut.

Test d’absoption au D-xylose


Rappel : 
Ce test est surtout utilisé pour dépister une malabsorption des hydrates de carbone. Il permet un diagnostic différentiel entre une pathologie de l’intestin grêle et une atteinte pancréatique.
Réalisation :
– Faire dissoudre 25g de D-xylose dans 200 mL d’eau
– Faire une prise de sang à jeun (1 tube sec).
– Recueillir l’urine à jeun (vider la vessie)
– Faire absorber per os le xylose dissout
– Collecter les urines durant les 5 heures qui suivent l’absorption
– Faire une prise de sang à 120’ (1 tube sec).


Test de suppression à la dexamethasone (T.S.D.) 



Rappel : La dexaméthasone est un corticostéroïde puissant qui, à la dose utilisée, n’interfère jamais avec le dosage du cortisol. Tout comme le cortisol, la dexamethasone inhibe la production hypophysaire d’ACTH et donc aussi la production de corticostéroïde par la surrénale. Cet effet suppressif disparaît cependant partiellement :
– dans le syndrome de Cushing.
– dans le pseudo-Cushing (alcoolisme, dépression )
Réalisation : 
– Le patient aura arrêté tout traitement 24 heures avant l’épreuve
– Le patient prend une gélule de dexamethasone R P 1 mg à 23H (préparation magistrale prescrite par le médecin demandeur)
– Prélever un tube sec le lendemain à 8h pour dosage du cortisol.