Agglutinines froides

Définition – physiologie
Les agglutinines froides sont des anticorps appartenant à la classe des IgM qui provoquent, aux températures inférieures à 37°C, un phénomène d’agglutination des hématies.
Valeurs de référence
Négatif
Prélèvement – Propriétés de l’échantillon
Prélever un tube EDTA (Mauve) à T° ambiante
Délai de réponse
1 jour
Intérêt clinique – Interprétation des résultats
Les agglutinines froides peuvent être mises en évidence à des taux faibles (ne dépassant généralement pas 1/32) chez des sujets sains ou atteints d’affections très diverses.
Cette observation se situe alors en dehors de tout contexte d’hyperhémolyse.
– En présence d’une hyperhémolyse consécutive à certaines infections virales (rougeole, mononucléose,…) ou de pneumopathies dues à Mycoplasma pneumoniae, les taux atteints par les agglutinines froides sont le plus souvent élevés.
Edition mai 2019 © 2019-Institut de Biologie Clinique. Tous droits de reproduction, d’adaptation et de traduction réservés pour tout pays